Viens, je t’emmène à Annecy !

fullsizeoutput_540

Salut les gosses ! Il fait un temps à rester enfermé depuis quelques jours. Un temps à rester dans son plumard avec les chaussettes aux pieds, un bon livre à la main, bref, un temps à garder tes narines bien au chaud pour ne pas leur infliger la punition de l’attaque climatique à la sauce polaire.

So, pour te divertir en ce jour pluvieux à souhait, j’ai décidé de t’emmener en balade à Annecy parce que figure-toi que ma nouvelle blogopotesse, Marie, qu’est une super photographe, n’a pas arrêté de nous balancer des photos de la Ciudad et que ça m’a replongée dans mes propres souvenirs où je l’ai moi aussi arpentée en long, en large et en travers. Il faut dire que je connais super bien la Savoie et la Haute-Savoie.



LA VILLE D’ANNECY



 

fullsizeoutput_516.jpeg

fullsizeoutput_51f.jpeg

fullsizeoutput_51d.jpeg

lake-1403247_1280

fullsizeoutput_51b.jpeg

@Photos Fille Stule

À Annecy, tu as la vieille ville et la plus moderne, et je me souviens qu’un jour, alors que j’avais envie d’élargir ma visite aux quartiers jeunes, je me suis perdue. Moi qu’ai pourtant un super sens de l’orientation, j’étais dans l’impossibilité de retrouver mon chemin pour rejoindre le centre historique ! Si à Paris je peux circuler les yeux fermés, là, je me suis paumée à la royale façon gamine de 5 ans qu’avait jamais voyagé.

La loose totale mes potes ! Bref, j’ai fini par retrouver mon chemin, et là, je me suis offert une balade sur le divin lac aux couleurs paradisiaques. Look un peu !



LE LAC D’ANNECY



 

fullsizeoutput_520.jpeg

fullsizeoutput_521.jpeg

fullsizeoutput_524.jpeg

fullsizeoutput_52d.jpeg

fullsizeoutput_52e.jpeg

@Photos Fille Stule

So, quand je suis montée à bord du Savoie, j’étais aux anges. Non seulement je me suis reposée de mon périple, mais j’ai aussi pu admirer de près le site qui offre un panorama splendide. La couleur de l’eau, les montagnes autour, les activités nautiques, les résidences somptueuses de Verdier du Lac.

Autant te dire mes agneaux que j’en ai pris plein les mirettes en l’espace d’une heure. Mais maintenant, il faut que je te parle de gastronomie. Non, parce que faut pas croire les tendrons, venir en Savoie / Haute-Savoie, c’est découvrir les produits du terroir, la boîte chaude, la charcuterie, les fromages ! Regarde ce que j’ai expérimenté.



L’HÔTEL BEAU-SITE À TALLOIRES



 

fullsizeoutput_53a.jpeg

fullsizeoutput_53d.jpeg

fullsizeoutput_53e.jpeg

fullsizeoutput_536.jpeg

fullsizeoutput_53b.jpeg

 

Bon, tu en conviendras que tout cela se passe de commentaire. So, l’Hôtel Beau-Site de Talloires, qui, je t’en informe, est une commune située en bordure du lac, est un site 3 étoiles proposant le gîte et le couvert gastronomique à t’en faire cramer le neurone de plaisir absolu.

118 rue André Theuriet à Talloires-Montmin !

L’hôtel se situe au bord de l’eau et possède des chambres épurées , modernes, des jardins, une plage privée et un court de tennis. La classe ! Totaaaaaaale !!!

fullsizeoutput_53c.jpeg

@Photos Hôtel Beau-Site Talloires

Tea Time… enfin, plutôt Coffee Time !



CENTRE DE BEAUTÉ CRISTAL SPA



 

Et tu vois mes gâtés, pour terminer ton voyage à Annecy, je t’emmène dans un lieu unique et ressourçant afin que tu sois totalement détendu(e) quand tu repartiras d’ici. J’ai nommé le centre Cristal Spa, un lieu dédié au Bien-Être et à la zenitude absolue.

fullsizeoutput_539.jpeg

fullsizeoutput_537.jpeg

fullsizeoutput_538.jpeg

@Photos Cristal Spa

Allez mes tourterelles, rince-toi l’oeil, et surtout, si tu ne connais pas Annecy, va vite la retrouver, tu vas fondre de plaisir des yeux, de papilles et de sens. Tata Fille Stule y est allée de nombreuses fois, elle peut te garantir la qualité du site.

Et la prochaine fois, je t’emmènerai ailleurs à bord de mon vaisseau pour te faire voyager depuis ton ordinateur, ton lit, ou bien… de tes Water Closed, qui sait.

BON DIMANCHE !

Une femme à la mer !

fullsizeoutput_4a5

On se voile pas la face mes cailles, quand tu bosses dans un bahut, t’as souvent des vacances. Du coup, ni une ni deux, dès que la sonnerie a retentit, je me précipitée plus vite que les gamins vers la sortie pour m’engouffrer dans la bagnole qu’était déjà chargée à bloc pour partir à la mer. C’est ce qui m’est arrivé, me voilà donc retournée à Deauville, mon ancien lieu de vie.

Comme tu peux le remarquer, j’ai trempé direct mes péniches small size dans une eau même qu’elle était froide. Le saisissement fut tel que les poils de mes pattes se sont mis à friser net comme s’ils avaient été électrifiés sur place. La lose totale au milieu des touristes qu’ont cru que j’étais tout droit sortie de ma banlieue alors que j’habite une campagne très respectable. Je te laisse découvrir l’effet que ça m’a fait.

fullsizeoutput_4a6

Tu t’attendais à quoi l’ami(e) ? C’est sûr, je suis pas la bimbo de service que tu pourrais éventuellement rencontrer au casino d’en face, mais j’ai de l’humour, alors ça me suffit pour avoir la bienséance de faire connaissance avec toi. Je porte pas de sac Louis Vuitton ni de trench Burberry, ceci dit, ça ne me manque pas, l’essentiel étant que je ne traîne pas le fessier à l’air. Je suppose que tu es d’accord. Voici donc une petite visite de la ville que j’ai côtoyée de près durant 6 ans parce qu’elle mérite d’être mise en lumière, même quand il y fait gris.

IMG_0796

La navette qui relie Deauville à Trouville sur Mer lorsque la marée est haute

IMG_0802

Le phare situé entre Deauville et Trouville après le coucher de soleil

IMG_0070

Tout est si poétique à la mer

IMG_0783

Même les sternes viennent taper la discut’ avec toi

fullsizeoutput_166

Tiens, juste pour info, voici la vue que j’avais depuis ma salle de classe. La classe !

fullsizeoutput_3c

Et là, c’est le port de plaisance, qu’est juste situé à côté

fullsizeoutput_253

Et voilà les Marinas qui sont situées juste derrière

fullsizeoutput_254

L’Hôtel de Ville

IMG_0589

Une caisse à bord de laquelle je me vois bien,

sauf que j’ai pas rencontré le mec qu’en est le propriétaire

fullsizeoutput_247.jpeg

fullsizeoutput_218.jpeg

fullsizeoutput_1c5.jpeg

fullsizeoutput_1ec.jpeg

Le golf Barrière de Deauville

Bref, voilà mes vacances à la mer, mes agneaux. Et dire que j’ai baigné là-bas tous les jours alors que maintenant je vis au milieu des champs et des tracteurs qui font un boucan pas possible quand ils passent. Heureusement que j’ai encore les souvenirs et l’horizon pour rêver. Pis toi pour me donner la pêche quand je lis tes commentaires, parce que là, tu vois, j’ai la nostalgie qu’est vachement sévère.

fullsizeoutput_4a4.jpeg

Bertrand Piccard fait rêver le monde

IMG_1253

Les copains, moment de culture chez Fille Stule parce que je me suis dit que ça ne pouvait pas te faire de mal. Faut pas croire mes beautés, malgré ma prose un peu burlesque, j’entretiens mon neurone de temps à autre pour rester sur la wave de ma life.

So, mercredi, je suis allée à la conférence du Bertrand Piccard, tu sais, celui qu’a fait le tour du monde avec son zingue solaire. J’ai adoré ! La lèvre pendante, l’oreille à l’écoute, l’oeil shooté à coup d’images incroyables, j’ai vécu un moment sublime. Voici le super man, même que ses yeux ils sont vachement beaux à regarder.

hp-2162

Si tu connais pas Bertrand Piccard mes bichons, alors il faut d’abord que tu saches que c’est un aéronaute et un aviateur passionné. Il relève des défis considérés comme impossibles : C’est lui qu’a accompli le premier tour du monde en ballon sans escale et qu’a initié le projet d’avion solaire « Solar Impulse » avec lequel il a réalisé un tour du monde en 17 étapes – se relayant aux commandes avec André Borschberg – sans une seule goutte de carburant.

IMG_1254

Faut que tu saches aussi que le Bertrand est médecin-psychiatre et qu’il a étudié l’hypnose, tout comme moi, et qu’il est vachement intéressé par les philosophies orientales qui lui apportent un regard différent et qui mettent l’être humain et la qualité de vie au premier plan.

Communicateur, il frappe par sa façon de ne jamais opposer les extrêmes et de rechercher plutôt à construire des ponts pour développer des synergies. À travers ses livres, conférences, interviews et rencontres politiques, il s’efforce de promouvoir une vision humaniste qui laisse une large place à l’esprit de pionnier et à l’innovation dans la vie de tous les jours.

Source et photos bertrandpiccard.com

Solar-Impulse-Les-plus-belles-images-de-son-tour-du-monde

Bon, mes tourterelles, moi qu’ai déjà la tête dans les étoiles, même que si j’avais été un hyper gros cerveau j’aurais été astrophysicienne, je suis repartie virtuellement à bord du zingue au Bertrand pour partir direct au pays des sphères. Et si t’as l’occasion d’aller à sa conférence, te gêne pas, fonce. Lâche ton hamburger frite et ton soda pour aller côtoyer l’altitude, ça te montrera autre chose du monde même que tu ne voudras plus faire dans le commun des choses et que tu voudras protéger amoureusement le monde avec ton p’tit ♥️

 

Viens, je t’emmène au Luxembourg !

fullsizeoutput_468

Les tendrons, en ce deuxième jour de la semaine, qui, entre nous soit dit, n’est pas le plus facile à vivre quand t’es au turbin toute la journée en sachant qu’il te reste quatre jours avant d’être en week-end, j’ai décidé de partager avec toi le sublime dimanche que j’ai passé au Luxembourg.

C’était pas prévu. Je t’explique. Le matin même, alors que je pensais passer la parfaite journée plan plan, les sabots vissés aux ripatons, j’ai vu le généreux soleil et senti la douceur de vivre. Ni une ni deux, j’ai entrepris de faire une sortie pour aller rejoindre les fabuleuses boucles de la Moselle au Luxembourg. Les copains, t’as pas idée mais c’est beau. Là-bas, c’est saucisse frite à volonté, binouse à la botte et flonflons folichons.

J’ai donc empoigné le volant de mon bolide, direction Remich, et voilà que j’étais embarquée au milieu des bons vivants et des airs d’accordéon. Regarde !

fullsizeoutput_484

D’entrée de jeu, j’ai voulu faire une croisière de rêve sur la Moselle. J’ai donc embarqué sur le Marie-Astrid, qui, je t’en informe, fait partie de la famille grand ducale du Luxembourg, pour côtoyer de plus près les vignes, les campings au bord de l’eau et les barbecues qui humaient bon la graille.

fullsizeoutput_467

fullsizeoutput_46c

fullsizeoutput_477

0t8NoV1oTziIEWrf1Gzcgg

fullsizeoutput_479

Franchement, la Dolce Vita n’était pas loin mes agneaux, j’ai donc savouré ce moment qui m’a fait glisser sur les rives Germano Luxembourgeoises ou d’un côté, t’as le pays du Grand Duc Henri, et de l’autre, celui de l’Angela Merkel. Attends, je te montre pour que tu comprennes bien où l’on se trouve précisément.

fullsizeoutput_470

Voilà, donc, sur la gauche, t’es au Luxembourg, à droite, t’es en Allemagne. Tu piges ? Et au milieu coule la Moselle ! Der Musel ! Et pis moi accessoirement, puisque j’étais sur les eaux au moment de la photo. Et j’ai vu plein de belles choses guys ! Look un peu !

ljoRS+aiScShQ8ND6MND3w

fullsizeoutput_47d

fullsizeoutput_475

fullsizeoutput_462

HNeq6zm4QPWK+jiLT0CsmA

fullsizeoutput_46e

Bref, après une heure trente de navigation, j’ai jeté mon ancre là où j’avais largué les amarres, et c’est tout naturellement que j’ai rejoint une auberge typique à souhait pour aller déguster un bon chocolat viennois accompagné d’une slurpeuse crêpe au chocolat.

fullsizeoutput_485

xkDVwl5qS7inXY7BZhrh%A

Autant te l’dire, y lésinent pas sur la quantité les luxos, j’ai donc savouré mon goûter jusqu’à la dernière miette, pis j’ai repris ma course folle à bord de ma caisse pour suivre les boucles de la Moselle, direction la capitale, où après avoir vécu le farniente, j’ai retrouvé les bouchons et les coups de Klaxons.

fullsizeoutput_483



Alors, t’as passé un bon moment mes douceurs ?

Au boulot maintenant !



 

Love from Deauville

Les parasols de Deauville

Salut les potes !

Puisqu’il faut que tu comprennes un peu ma route légendaire dans ce monde de brutes, je continue mes virtuelles élucubrations rien que pour toi afin que tu saches qui suis-je, d’où viens-je, où vais-je…

Tu sais à présent que j’ai déménagé à toute blinde au cours de l’été et que cela relève du livre des records de la ménagère de moins de 50 ans. Ah bah voilà, on y est, tu sais déjà que je suis pas encore ménopausée et que par conséquent j’ai encore la pêche  pour accomplir ces choses là !

J’ai donc quitté ma vie de rêve à Deauville pour aller retrouver la vie champêtre d’un village situé au milieu des champs de blé où m’attendaient veaux, vaches, cochons, couvées. Un peu… beaucoup, comme dans  » La petite maison dans la prairie  » en fait. Rien autour ! Même pas une Ferrari qui pourrait m’emmener à la boulangerie du coin pour me ravitailler juste histoire de sustenter mes entrailles en croissants et autres viennoiseries sympathiques. Tant mieux, tu me diras, parce que c’est meilleur pour la ligne. Soit !

Je rencontre juste des tracteurs dangereusement pilotés par des cultos de la campagne profonde qui me disent : «  Bon sang, vot’ tête me dit que’que chose ! vous r’venez au pays ? Ça va, pas trop dur de r’venir ici alors que vous étiez au pays des stars ?  » Mffffff…… M’ouais, pas top le contraste, mais au moins, je reçois généreusement des légumes et des oeufs de la voisine qu’est vachement contente de me revoir dans le paysage. Sache que tu vivras jamais un truc pareil du côté des Planches où le Léonardo, le Sylverster et le George Clooney se sont pavanés, alors…

Ceci dit mes agneaux, j’ai passé du bon temps dans cette ville qui m’a fait rencontrer Sophie Thalmann qu’est une fille super sympa et naturelle comme les produits bios de la Coop d’à côté. Bye Bye donc le Casino Barrière qu’est illuminé comme Las Vegas la nuit, l’Hôtel Normandy où j’ai jamais dormi, les Planches où j’ai pas mal usé mes godasses et la Manche qui dépasse jamais les 18 degrés même en plein été.

À présent j’ai chaussé mes bottes en caoutchouc pour aller au jardin chasser les limaces qui bouffent mes salades et parler à mes fleurs rapidement plantées pour leur dire que finalement je suis bien ici. Non, parce que la vie à la campagne, loin des stars, ça a du bon quand-même. Regarde un peu.

Avant…

fullsizeoutput_254fullsizeoutput_255fullsizeoutput_253IMG_0783

Maintenant…

champ-de-ble-copie-1

Alors ?…