Une femme à la mer !

fullsizeoutput_4a5

On se voile pas la face mes cailles, quand tu bosses dans un bahut, t’as souvent des vacances. Du coup, ni une ni deux, dès que la sonnerie a retentit, je me précipitée plus vite que les gamins vers la sortie pour m’engouffrer dans la bagnole qu’était déjà chargée à bloc pour partir à la mer. C’est ce qui m’est arrivé, me voilà donc retournée à Deauville, mon ancien lieu de vie.

Comme tu peux le remarquer, j’ai trempé direct mes péniches small size dans une eau même qu’elle était froide. Le saisissement fut tel que les poils de mes pattes se sont mis à friser net comme s’ils avaient été électrifiés sur place. La lose totale au milieu des touristes qu’ont cru que j’étais tout droit sortie de ma banlieue alors que j’habite une campagne très respectable. Je te laisse découvrir l’effet que ça m’a fait.

fullsizeoutput_4a6

Tu t’attendais à quoi l’ami(e) ? C’est sûr, je suis pas la bimbo de service que tu pourrais éventuellement rencontrer au casino d’en face, mais j’ai de l’humour, alors ça me suffit pour avoir la bienséance de faire connaissance avec toi. Je porte pas de sac Louis Vuitton ni de trench Burberry, ceci dit, ça ne me manque pas, l’essentiel étant que je ne traîne pas le fessier à l’air. Je suppose que tu es d’accord. Voici donc une petite visite de la ville que j’ai côtoyée de près durant 6 ans parce qu’elle mérite d’être mise en lumière, même quand il y fait gris.

IMG_0796

La navette qui relie Deauville à Trouville sur Mer lorsque la marée est haute

IMG_0802

Le phare situé entre Deauville et Trouville après le coucher de soleil

IMG_0070

Tout est si poétique à la mer

IMG_0783

Même les sternes viennent taper la discut’ avec toi

fullsizeoutput_166

Tiens, juste pour info, voici la vue que j’avais depuis ma salle de classe. La classe !

fullsizeoutput_3c

Et là, c’est le port de plaisance, qu’est juste situé à côté

fullsizeoutput_253

Et voilà les Marinas qui sont situées juste derrière

fullsizeoutput_254

L’Hôtel de Ville

IMG_0589

Une caisse à bord de laquelle je me vois bien,

sauf que j’ai pas rencontré le mec qu’en est le propriétaire

fullsizeoutput_247.jpeg

fullsizeoutput_218.jpeg

fullsizeoutput_1c5.jpeg

fullsizeoutput_1ec.jpeg

Le golf Barrière de Deauville

Bref, voilà mes vacances à la mer, mes agneaux. Et dire que j’ai baigné là-bas tous les jours alors que maintenant je vis au milieu des champs et des tracteurs qui font un boucan pas possible quand ils passent. Heureusement que j’ai encore les souvenirs et l’horizon pour rêver. Pis toi pour me donner la pêche quand je lis tes commentaires, parce que là, tu vois, j’ai la nostalgie qu’est vachement sévère.

fullsizeoutput_4a4.jpeg

11 commentaires sur “Une femme à la mer !

  1. Que de belles photos et de beaux paysages 🙂 ah la nature et les beaux paysages qu’elle nous offre comme la campagne ou la mer dont tu nous offres de superbes clichés 🙂 . ça donnerait envie d’être mary poppins et de pouvoir sauter dans les images mais bon pas sur que les écrans d’ordinateur, de tablettes ou téléphones résistent aussi bien que le trottoir d’où elle a sauté dans les images 😉 mais on peut l’être par la force de nos rêves et de nos pensées 🙂 nos rêves et nos pensées peuvent nous emmener partout dans le monde ne serait-ce que 5 mn 😉 Pleins de bons rêves et pensées à tous et de beaux voyages de 5 mn 😉 et merci encore pour ce bel article

    J'aime

  2. Salut.
    J’adore la mer, mais la vraie. Celle qui t’entraine dans des rêveries sans fin, celle qui se bat éternellement contre les rochers qui essaient de lui barrer le passage, celle qui s’etale langoureusement sur un sable doré, celle qui mystérieuse te donne l’envie irrésistible de descendre dans ses abysses afin d’y découvrir les trésors cachés par les corsaires et les pirates de tous bords et de toutes époques, bref, la mer!
    Tu as raison Fillestule de marcher pieds nus dans l’onde fraîche c’est excellent pour la circulation sanguine, tu as raison de ne pas vouloir ressembler à une bimbo sylyconeé à l’extreme, tu as raison de vouloir disputer à une sterne le coquillage convoité, on ne se ressource mieux que là où on peut rester au naturel.
    Les photos sont belles car elles font rêver mais un jour parle nous de ces tracteurs qui font un boucan d’enfer nous y trouverons sûrement une magie campagnarde qui vaut bien tous les Deauville du monde car elle demeurera à jamais la vie.
    A plus.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Dan !

      Promis, je parlerai des tracteurs à mon retour. Quoique, ils se font plus rares en cet automne, mais… quelques irréductibles cultos continuent encore le rondes pour aller je ne sais où, parce que tu vois, les champs, ils sont tous retournés. Serait-ce à bord de ses engins qu’ils circulent alors que nous on prends nos caisses ? Merci pour ton chouette commentaire !

      J'aime

  3. Nostalgie, manque ?
    Un bien bel article mais pas d’accord pour « le fessier pas à l’air » (dénonce ton porc ! Paf !)
    Profite bien du séjour et épargne les crevettes, pitié !
    Pas beau en Berry, te souhaite mieux.
    Père Patonparapluie Silpleut.

    J'aime

    1. P’tit père, sache que mon fessier est bien tenu, qu’il se tient toujours bien, et que jamais il ne s’étalera en public, comme ça, même pour rire. Non mais. Garre aux porcs ! T’aimes pas les crevettes ? Moi je les adore, sauf celles qu’on a entre les doigts de pied, parce que le goût ne fait pas du tout rêver. Pis j’aime les huîtres, les moules, les langoustines, les vernis, les clams, les bulots, les vigneaux, et même le homard, sauf que là c’est plus rare parce que c’est plus cher. Et tu sais quoi ? J’ai même pêché moi-même une coquille Saint-Jacques qui s’est échouée à mes pieds, même qu’une sterne a voulu me la piquer.

      J'aime

  4. c’est clair qu’étudier avec une telle vue, c’est plus classe que d’avoir étudié dans le 93 comme moi, mais bon dans les deux cas l’essentiel c’est d’apprendre et finalement avec des profs qui t’expliquaient comment balancer des pavés sans avoir de trace sur les mains, tu apprends aussi la vie.
    Bon maintenant nous savons comment te faire quitter des chaussettes à petits pois sans rayure.

    J'aime

    1. Tu as raison Bernie, le cadre, c’est bien, la qualité, c’est tout. Là-bas le cadre est super, mais tu vois, la mentalité des jeunes deauvillais et des alentours n’est pas celle qui me fait rêver. Je préfère travailler avec les jeunes issus des classes populaires, ils sont bruts de décoffrage, mais au moins, sont pleins de reconnaissance.

      J'aime

    1. Salut Sylvie ! La Normandie est une bien belle région, les photos ne peuvent qu’être sublimes. Même quand il pleut, tu as toujours une luminosité intéressante. C’est bien pour les peintres. Aujourd’hui, je vous emmène au musée. Ça te tente ? Bonne journée et grandes bises !

      J'aime

  5. Je reconnais tout, on y a vécu deux ans et demi et même si c’est joli, j’ai pas aimé la mentalité de là bas,, tu es sympa à sauter dans l’eau, on est pareilles, bisous ma jolie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s