Un Pouchkine, tous… tous les deux ?

fullsizeoutput_424

Quand je me rends à la capitale, ce qui arrive quand-même de temps en temps, j’ai une obsession. J’ai beau traîner mes guiboles à Montmartre, Saint-Germain des Prés ou au Mc Do du coin, c’est toujours du côté de l’Opéra que je termine ma course folle pour aller déguster une pâtisserie au Café Pouchkine.

Regarde un peu le travail, du grand art, en plus d’être succulent ! Bon sang, quand tu débarques au Printemps et que tu glisses amoureusement vers la boutique située dans le labyrinthe à fringues toutes marques de luxe confondues, toutes saisons mélangées, un peu comme les pneus Michelin disponibles à tout moment sur internet, tu découvres un stand à te faire vriller les papilles en un quart de secondes.

C’est tout juste si quand je repars de là-bas après avoir fait le plein de patoches, j’y laisse pas mon corps astral pour faire durer le plaisir. Si tu me crois pas, va faire un tour quand tu rendras visite à la dame de fer, pis tu m’en diras des nouvelles. En attendant, je te laisse baver devant ton écran, mais fais gaffe, ça risque de gripper ton clavier qui va se noyer sous ton ADN salivaire. Action !

fullsizeoutput_421fullsizeoutput_425

fullsizeoutput_423

fullsizeoutput_422

Alors ? !!!

Ben ouais, je l’savais !

11 commentaires sur “Un Pouchkine, tous… tous les deux ?

  1. Salut.
    Je connais la succulence de ces merveilles. Toutes en saveur, toutes en rondeurs ( un peu comme moi ), toutes en beautés ( toujours comme moi ), puis sentez, dégustez, savourez, quels bonheurs.
    Bon ok, je suis une impénitente gourmande, pas vous ?

    J'aime

  2. Oh punaise, c’est pas humain de voir ça ça donne envie d’y aller là tout de suite et en tout cas de se jeter sur une pâtisserie et même toutes (euh j’ai le droit de remplacer un repas complet par toutes ces douceurs juste une fois ? 😉 ) aïe aïe bon ben du coup si jamais j’ai l’occasion d’aller à Paris, je ferais un détour par là même si après je dois en entendre des vertes et des pas mûres de mon doc tant pis après tout ce sont des petites douceurs bonnes pour l’âme non ? O:)

    J'aime

  3. La gourmandise, certains le déclarèrent et cela les arrangeait, la manie des bien-pensants réprimant toutes sortes d’envies, bien humaines cependant, interdire, culpabiliser, la gourmandise donc, revenons à nos moutons et bonbons, serait, et cela devra être prouvé, sur le sujet le Grand Vieillard Barbu, qui ne cesse de nous surveiller, le sourcil épais, ne s’est pas encore prononcé. Donc pour l’instant, fonce, tu peux y aller.
    Toutes ces friandises me laissent de marbre, contrairement à d’autres contemplations que je me garderai d’énoncer mais qu’on peut deviner. Pas de dessin ?
    Salut la Pétulante langue pendante.

    J'aime

  4. Mais tu es une grande malade de vouloir me faire baver ainsi alors que tu sais que je suis loin de la capitale hi!hi!
    Ben oui y en a qui ont de la chance !! alors délecte toi ma soeurette de ces magnifiques douceurs que tu nous fais partager virtuellement …
    Gros bisous et bon we

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s